Suzanne, le succès d’un très beau film tourné à Alès

Suzanne est une petite pépite du cinéma français. Sorti en salles en décembre, il a su séduire depuis les spectateurs, et plus encore les spectateurs Alésiens. En effet, une grande partie du film a été tournée à Alès.

Ales_suzanneaffiche

Suzanne ou 25 ans de la vie d’une femme

Dans Suzanne, la réalisatrice Katell Quillévéré raconte l’histoire d’une femme fragile, sensible et passionnée. Suzanne est la fois une héroïne de tragédie, et une femme simple qui vit au gré de ses envies. Suzanne veut vivre, vite, intensément, quitte à se brûler les ailes (et au passage, celles de sa famille).

Une histoire de famille

Ales_suzanne_FDamiensCe film est aussi et avant tout une histoire d’amour, celle d’une famille formée par Suzanne, sa sœur Maria et leur père. Adèle Haenel, révélée par le film La naissance des pieuvres, est touchante dans le rôle de la petite sœur contrainte de jouer les enfants modèles pour soulager son père, incarné par François Damiens, lui aussi bluffant en chauffeur routier taciturne perdu face aux (non)choix de vie de sa fille.

Quant à Sara Forestier, elle trouve là son plus beau rôle depuis Le Nom des gens, rôle grâce auquel elle avait remporté un César. Elle campe magistralement Suzanne, fille mère, amoureuse du mauvais garçon, rebelle et victime de ses passions.

Un film salué par une critique unanime

Ales_suzanne_SaraLe film a déjà obtenu 4 récompenses : le Valois de la meilleure actrice au Festival du film francophone d’Angoulême pour Sara Forestier, l’Alexandre d’argent (Prix spécial du jury), de la meilleure actrice (Sara Forestier) et du meilleur acteur dans un second rôle (François Damiens) au Festival international du film de Thessalonique 2013.

Le tournage de Suzanne, un film made in Alès

Ales_suzanne_soeursLe film a été tourné dans tout le golfe du Lion en 2012 (Marseille, Sète, Tarascon, Beaucaire…), dans des décors authentiques. Une grande partie des scènes a été tournée à Alès. Durant l’enfance de Suzanne puis de son fils, on peut voir plusieurs établissements scolaires de la commune : Bellevue, Daudet ou encore l’école Notre-Dame. Plusieurs lieux et quartiers bien connus des Alésiens servent de décor à l’évolution des personnages : citons le Cratère, le quai de la Gare, les quais du Gardon et du mont Ricateau.

On peut dire sans se tromper que le film doit beaucoup à la beauté des paysages des Cévennes et l’authenticité des décors, qui composent un écrin brut superbe pour trois personnages profondément humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *